6 - Aménagement Ecologique du Territoire

 

6 – Aménagement Écologique du Territoire

 

Article 38 - Le développement des énergies renouvelables sera véritablement encouragé, notamment en ce qui concerne les transports et les usines, pour conserver notre qualité environnementale et se soustraire aux lobbies pétroliers.

 

Article 39 - Les abus de pollution lors de la production seront contrôlés au niveau de l'entreprise, et sanctionnés dès leur détection : usines, emballages et transports trop énergivores ou trop nocifs pour l'environnement.

 

Article 40 - Un système de tri à domicile sera généralisé pour les particuliers et les entreprises, plusieurs idées sont à étudier :

  • poubelles individuelles à cinq compartiments (ordures organique / verre / métal / plastique / papier) à compresseur manuel intégré :

  • lorsque c'est possible, tubes sur les façades permettant de trier les ordures de tout l'immeuble en les faisant tomber dans un seul container.

Ces systèmes permettraient de réduire les déchets en diminuant les coûts de recyclages, et d'augmenter l'hygiène, notamment en ville. Le bien être serait amélioré, notre impact sur l'environnement diminuerait. Ceci sans compliquer la vie quotidienne de chacun : cette habitude serait vite prise.

 

Article 41 - L'agriculture biologique, sera véritablement encouragée, car, dans la situation actuelle, est beaucoup plus chère à produire que l'agriculture intensive.

  • Elle doit être accessible à tous car sa diffusion augmentera le bienêtre, la santé publique, et l'indépendance alimentaire de la France.

  • Elle respecte l'environnement en utilisant des engrais naturels, en gaspillant moins d'eau et d'énergie, et en cultivant des espèces et variétés locales adaptées aux climats, et aux sols. Elle permet de préserver la biodiversité, aujourd'hui extrêmement menacée.

  • Elle est énormément génératrice d'emplois qui ont des avantages certains en terme de cadre de vie et de bien être au travail (entreprises de petite taille, emploi favorisé financièrement par l'État dans un premier temps pour permettre la réduction des temps de travail, passion pour le métier...).

  • Elle permet à chaque région de redécouvrir ses variétés et espèces traditionnelles, les recettes et produits du terroir... Ainsi elle augmentera le bien être dans la région qui se feront de plus connaître pour leurs spécialités et la qualité de leur production.

 

Article 42 - Les OGM seront interdits pour la consommation, par principe de précaution, tant que leur non nocivité pour l'environnement n'aura pas été prouvée.

 

Article 43 - Création de coopératives agricoles d'État :

  • Celles ci garantiront un prix d'achat équitable et ne se feront pas plus de bénéfice à la revente que ce dont elles ont besoin pour fonctionner, ce qui allègera nettement les horaires des travailleurs agricoles. Rappelons qu'ils sont aujourd'hui cruellement exploités malgré leur utilité sociale indispensable et la pénibilité de leur travail.

    • Les coûts écologique et financiers du transport de marchandises seront nettement diminués.

    • Le consommateur trouvera un avantage financier considérable en achetant les produits de sa région, sans que le coût des produits nationaux et internationaux n'augmente par rapport aux prix actuels.

 

Article 44 - Chaque région sera mise en valeur dans la cadre d'un aménagement global du territoire chargé d'augmenter le bien être dans les régions les moins attrayantes en priorité. Les crédits pour l'aménagement du territoire seront ainsi distribués selon une échelle prenant en compte la qualité de vie des résidents et l'attrait touristique des régions. Des programmes d'augmentation de la surface des réserves naturelles, qui seront accessible à tous, et préservées dans leur biodiversité, seront menés à grande échelle, La qualité de vie en ville sera également augmentée par des programmes d'urbanisme étudiés en favorisant les meilleures rapports qualité / prix / impact sur l'environnement.

 

Article 45 - Pour lutter contre la formation de ghettos dans les banlieues, des mesures importantes doivent être prises pour améliorer la qualité de vie dans ces zones:

  • Coopération améliorée des services sociaux avec la population (commissariats de proximité, éducateurs, animateurs socio culturels...) dans le but préventif et humaniste.

  • Transformation des zones d'habitat précaire en logements à taille humaine et amélioration des services par la taxe foncière. (cf. 18°)

  • Reconnaissance des populations de ces banlieues comme citoyens de la France, avec les mêmes droits et devoirs que tous.

 

Article 46 - Dans le cadre de l'aménagement du territoire, les campagnes seront revalorisées, dynamisées par la création d'emplois, de logements sociaux, et de loisirs culturels.

 

Avec cette amélioration des qualités de vie, je souhaite également promouvoir le respect des personnes et des biens communs.

 

Article 47 - Pour tous les produits chimiques, fabriqués en France ou importés, le contrôle sera augmenté pour le bien être de tous :

  • Adoption du principe de précaution : prise en compte des risques pour l'homme et l'environnement, indépendamment des bénéfices financiers rendus possibles, et régulation stricte de la production et vente des substances chimiques.

  • Interdiction de fabriquer et d'importer des produits présentant des nocivités trop importantes.

  • Adoption d'étiquettes honnêtes : liste de tous les produits utilisés, mention obligatoire de leur nocivité (produits écrits en vert, jaune ou rouge, mention écrite des risques obligatoire pour les rouges réellement nocifs).

 

Article 48 - Travaux d'Intérêt Général Obligatoires et Rémunérés (TIGOR) :

Chaque citoyen de moins de quarante ans sera soumis à une astreinte sanitaire de 48 heures par an. Ils seront rémunérés au SMIC, avec des avantages en nature (valeur 3 euros par heure), selon le secteur de travail (au choix) :

  • Entretien de l'environnement : plages, bords de route...

    Avantage : places de cinéma

  • Entretien des transports publiques : bus, train...

    Avantage : titres de transport

  • Ramassage et tri des ordures

    Avantage : tickets restaurants

Chaque personne aménagera ses horaires avec un coordinateur en fonction des disponibilités de part et d'autre, et de la proximité du lieu de travail avec le domicile.

Les personnes qui le désirent pourront renouveler ces 48 heures jusqu'à 10 fois par an.

 

Ainsi, chacun se sentira concerné par la propreté de notre environnement commun. Dès lors, nous vivrons dans une collectivité soudée et soucieuse du développement durable.